Latest Posts

Les Coups de cœurs 2018 des Lecteurs Anonymes !

L’association Lecteurs Anonymes a dévoilé pour la deuxième année consécutive ses Coups de cœur : il s’agit de scénarios découverts par des lecteurs dans le cadre de leur travail et qui méritent selon nous de trouver un producteur.

Les cinq projets lauréats ont été annoncés en présence de leurs auteurs devant un public de producteurs et de diffuseurs lors de la soirée de fin d’année de l’association, jeudi 14 juin.

Voici la liste de nos Coups de cœur 2018 :


COMME UN AUTRE de Mathieu Gompel et Yacine Badday

Originaire d’Aubervilliers, Bastien, 30 ans, s’est installé à Annecy il y a une dizaine
d’années. Aujourd’hui, il mène une vie stable et équilibrée entre son atelier
d’ébéniste rempailleur, sa relation avec Noémie, qu’il va bientôt épouser, et sa bellefamille.
Seule ombre au tableau, il a caché à son entourage l’incarcération de son grandfrère
Yoann, 35 ans. Quand celui-ci sort de prison après avoir purgé une peine de
douze années, Bastien veut l’aider à démarrer une nouvelle vie. Prêt à l’accueillir un
temps, parmi les siens, Bastien ne demande à Yoann qu’une seule chose : mentir
sur son passé.


LES GOBES-LARMES de Sophie Derhan

Lucie, huit ans, se réveille un matin avec la faculté de voir les « gobe-larmes » : de
drôles de petites créatures qui élisent domicile sur les personnes malheureuses.
Lucie prend ainsi conscience du mal-être des gens qui l’entourent, et notamment de
la dépression de son père, recouvert chaque jour par davantage de ces créatures.


QUELQU’UN QUI M’AIMERA TOUJOURS de Nathalie Lenoir

Depuis la mort de sa mère, Nora, 16 ans, est la petite femme de la maison. Quand
son père Pascal songe à refaire sa vie, Nora se sent abandonnée, trahie. Elle
décide, sans succès, de tomber enceinte et s’emprisonne dans le mensonge, jusqu’à
commettre l’impensable…


LITTLE ARMENIA de Levon Minasian et Eric de Roquefeuil

Arménie, de nos jours. À la mort de son épouse, Hovanes découvre que celle-ci
aurait aimé un certain Simon qui vit à Little Armenia à Los Angeles. Hovanes part le
rencontrer espérant dans son for intérieur qu’il s’agit d’une erreur. Ignorant son
secret, son fils quadragénaire Grigor l’accompagne pour rejoindre sa femme Anahit
qui travaille là-bas. Il la soupçonne de le tromper avec un certain « Uber »…


MERCURE de Héloïse Beillevaire

1921, dans la campagne normande. Gabriel a 15 ans et s’étiole dans son pensionnat
religieux, où l’on peine à canaliser son tempérament violent. Sa soeur Marianne, 19
ans, revient d’Inde où elle vivait avec leurs parents pour s’installer dans la région et y
contracter un mariage arrangé dont elle n’a nulle envie. Gabriel fugue pour la
retrouver.
Dans le petit manoir familial, le frère et la soeur si attachés l’un à l’autre et si
différents vont chercher l’un comme l’autre à s’émanciper de leur milieu, bourgeois et
conservateur, de leur famille dysfonctionnelle, et du parcours tout tracé qu’on leur
destine.


Les contacts des auteurs sont disponibles sur demande à communication@lecteursanonymes.org.

RDV avec Philippe Martin (Les Films Pelléas) le 20 juin !

Notre prochaine réunion se tiendra le mercredi 20 juin à 19h30. Nous accueillerons Philippe Martin, fondateur et producteur des Films Pelléas.

Philippe Martin a créé Les Films Pelléas en 1990, année où il reçoit la première bourse du jeune producteur de la Fondation Hachette-Lagardère. Pelléas a aujourd’hui produit près de 80 films. Philippe Martin est également l’auteur de deux livres d’entretiens : “Mag Bodard : Portrait d’une productrice” et “Pierre Chevalier, l’homme des possibles”. Il s’occupe par ailleurs de la direction artistique de la 3eme scène, la plateforme digitale de l’Opéra national de Paris.

Dans un souci de bon fonctionnement de Lecteurs Anonymes, ceux qui veulent participer à la rencontre sont invités à adhérer à l’association (en envoyant un email à administration@lecteursanonymes.org) ou à payer 5 euros en ligne (https://www.helloasso.com/associations/lecteurs-anonymes/evenements/rencontre-lecteurs-anonymes-2).

Lancement de l’appel à projets pour les 2èmes résidences SO FILM de genre

Pour la deuxième année consécutive, So Film lance en partenariat avec le CNC, Canal+, la Sacem, Wild Bunch et Bordeaux Métropole un appel à projets de long-métrage de genre (science-fiction, fantastique, polar, thriller).

Lecteurs Anonymes est à nouveau associé à l’initiative puisque des lecteurs de l’association effectueront la pré-sélection des projets.

L’appel à projets court jusqu’au 7 mai. Pour plus de renseignements, se rendre sur le site de So Film.

Une rencontre animée par Laetitia Kugler à Valence Scénario !

Le festival international des scénaristes de Valence se déroule du 4 au 7 avril.

Une rencontre Lecteurs Anonymes aura lieu vendredi 6 avril de 16h15 à 17h45, avec Jean-Luc Gaget (co-scénariste de Sólveig Anspach) autour du scénario de L’Effet aquatique (César 2017 du meilleur scénario original).
Cet échange autour du scénario et de sa conception sera animé par Laetitia Kugler, script-doctor et présidente de Lecteurs Anonymes.

RDV avec Thomas Bidegain le 9 avril !

Notre prochain réunion aura lieu le lundi 9 avril. Nous accueillerons le scénariste et réalisateur Thomas Bidegain.

Thomas Bidegain est scénariste et réalisateur. Il est connu pour ses collaborations avec Jacques Audiard pour lesquelles il obtient le César du meilleur scénario original pour UN PROPHÈTE en 2010, et le César de la meilleure adaptation pour DE ROUILLE ET D’OS en 2013. En 2015, il réalise son premier film LES COWBOYS. Depuis 2016, il présente des chroniques décalées sur le storytelling dans l’émission SI TU ÉCOUTES J’ANNULE TOUT sur France Inter et poursuit sa carrière de scénariste.

Dans un souci de bon fonctionnement de Lecteurs Anonymes, ceux qui veulent participer à la rencontre sont invités à adhérer à l’association (en envoyant un email à administration@lecteursanonymes.org) ou à payer 5 euros en ligne (https://www.helloasso.com/associations/lecteurs-anonymes/evenements/rencontre-lecteurs-anonymes-2).

RDV avec Simon Rey (Film Talents) le 12 mars !

Notre prochaine réunion se tiendra le lundi 12 mars à 19h30.

Nous accueillerons pour cette réunion de mars Simon Rey, agent chez Film Talents.

Simon REY est diplômé d’ESCP Europe et de l’Atelier Paris-Ludwigsburg. Il a produit un court métrage de fiction (Belle Salope, 2010) et deux documentaires (My Melody, 2010 et Standard, 2013) avant de devenir agent d’auteurs.
Actuellement, il représente des scénaristes et des réalisateurs européens parmi lesquels Yann Gonzalez (
Les rencontres d’après minuit, 2013), Alain Guiraudie (L’Inconnu du Lac, 2012) ou Hubert Charuel (Petit Paysan, 2017). Depuis 2012, Simon intervient par ailleurs régulièrement sur l’économie de la télévision et du cinéma dans plusieurs formations européennes (Fémis, Sorbonne IV, Serial Eyes, CEEA).

Dans un souci de bon fonctionnement de Lecteurs Anonymes, ceux qui veulent participer à la rencontre sont invités à adhérer à l’association (en envoyant un email à administration@lecteursanonymes.org) ou à payer 5 euros en ligne (https://www.helloasso.com/associations/lecteurs-anonymes/evenements/rencontre-lecteurs-anonymes-2).

Les fiches de lecture à l’honneur #8 César 2018

Une nouvelle livraison d’extraits de fiches de lecture ! A l’approche de la cérémonie des César 2018 le 2 mars, nous vous offrons un focus sur plusieurs films nommés dans les catégories Meilleur film, meilleur premier film, Meilleur scénario original et Meilleur scénario adapté.

AU REVOIR LÀ HAUT, écrit par Albert Dupontel et Pierre Lemaitre
Nommé pour Meilleur film et Meilleur scénario adapté entre autres

« Les relations entre personnages sont aussi radicalement définies que dans les grands romans d’aventures : entre Edouard et Albert, c’est littéralement « à la vie, à la mort ». Chacun a sauvé la vie de l’autre, et leur amitié est indéfectible, un peu comme dans les romans de chevalerie ou, plus près de nous, toutes ces histoires de gangsters dont l’amitié fut scellée dans la Résistance ou les conflits coloniaux. Du côté de Pradelle, c’est encore plus radical : amoral, cynique, amoureux de la mort, ce type est le Mal incarné. Pourtant on ne perçoit pas cette bipolarité comme un défaut de finesse ou de complexité. Mais plutôt comme un moteur puissant pour la fiction. Moteur d’autant plus acceptable qu’il prend sa source dans la guerre, contexte où tout (sentiments, valeurs, affects) devient radical. »

« Dans les scènes de guerre, l’horreur est certes stylisée, mais jamais atténuée. Ces scènes sont grotesques et sublimées, quelque part entre Otto Dix et Goya. Ce goût pour le grotesque ne se limite d’ailleurs pas au contexte des tranchées : dans le Paris de l’après-guerre, on verra aussi des équipes de dératisation travailler à la grenade et au masque à gaz, Albert se faire tabasser par des mutilés de guerre, à coups de prothèses et de moignons, les équipes de Pradelle retourner des cimetières entiers… Les masques eux-mêmes, ceux que porte Edouard, sont assez puissants d’un point de vue visuel. On pense souvent à du Céline illustré par Tardi. »

BARBARA, écrit par Mathieu Amalric et Philippe Di Folco
Nommé pour Meilleur film et Meilleur scénario original entre autres

« Le film s’ouvre sur une mise en abyme assez vertigineuse, qui égare le spectateur entre documentaire, reconstitution et scènes de tournage. Certaines scènes se poursuivent dans plusieurs décors et circonstances : en répétition, sur le plateau éclairé, dans le train où Brigitte lit son texte, la salle où son partenaire l’apprend par coeur, etc., évidemment sans souci de chronologie. Cette entrée en matière ne manque pas de charme et d’audace. »

GRAVE, écrit par Julia Ducournau
Nommé pour Meilleur premier film et Meilleur scénario original entre autres

« La protagoniste est une grande adolescente assez attachante. Elle est dans un moment de transition dans sa vie, où elle intègre une nouvelle école, découvre la sexualité etc. Chacun peut s’identifier à cette situation. Quand Justine se retrouve dépassée par ses instincts, et menace presque de retourner à l’animalité, le fait que nous nous soyons attaché à elle rend l’horreur d’autant plus efficace. »

« Une des grandes qualités du scénario est qu’il parvient à avancer masqué, tout en exposant sans tricher tous ses pions. Pour le dire autrement, la dimension fantastique et gore du film est amenée progressivement, lentement mais sûrement, sans que l’auteur ait recours (du moins au stade de l’écriture) aux balises et signaux qui sont généralement destinés à séduire d’emblée le public particulier du genre horrifique. »

JEUNE FEMME, écrit par Léonor Serraille
Nommé pour Meilleur premier film entre autres

« Le portrait d’une jeune femme déracinée qui fait l’expérience de la solitude et de l’inconnu. L’auteure dessine pour son personnage un trajet positif de retour à soi-même et au bonheur. Certaines scènes sont très évocatrices et touchantes, comme les retrouvailles à moitié ratées de Paula et de sa mère. Le scénario mêle de belle manière différentes tonalités de drame et de comédie et trouve ainsi un ton bien à lui. »

« Ce scénario fait discrètement, sans en rajouter, le portrait d’une certaines jeunesse contemporaine. Jeune femme se veut un film d’atmosphère, une sorte de road movie urbain où la manière dont Paula « tourne en rond » l’amène à rencontrer de nombreux personnages, dont la plupart sont intrigants, attachants ou amusants. (…) L’auteure met en vedette une importante majorité de personnages féminins, forts et très divers, ce qui est franchement agréable. Elle évite les clichés en faisant apparaître de femmes de tous milieux sociaux, âges, origines… »

LE BRIO, écrit par Yvan Attal, Victor Saint Macary, Yaël Langmann et Bryan Marciano
Nommé pour Meilleur film entre autres

« Idée excellente : avoir pris comme sujet l’éloquence –celle des banlieues et celle des prétoires, celle de la rue comme celle des livres, ce qui permet à la fois un affrontement (une lutte des classes, ou plutôt des niveaux de langue ou des régimes de langage) et un enrichissement mutuel. »

« Pour le spectateur, le plaisir pur de l’éloquence compensera certainement le caractère attendu de l’intrigue. En effet, les ressorts sont pour le moins familiers : ce sont ceux du buddy-movie et du film de sport, une sorte de mix entre 48 Heures et Rocky si on veut. Le couple composé par oppositions se découvrira forcément des points communs ; la fille qui a tout pour perdre deviendra la meilleure grâce à un entraînement qui fera l’objet de montage sequences ultra-classiques mais toujours efficaces. »

MONSIEUR ET MADAME ADELMAN, écrit par Nicolas Bedos et Doria Tillier
Nommé pour Meilleur premier film entre autres

« Monsieur et Madame Adelman fonctionne sur un type de récit très classique : à la mort de son mari, personnalité parisienne, une femme raconte. Et ce récit très classique de fonctionner sur des ressorts tout aussi connus : la révélation de la vérité sur Victor Adelman et la vie qu’elle a menée avec lui. Jusqu’au twist final, qui dit qu’en fait, elle n’a pas tout dit. Le scénario est empreint d’une certaine verve. S’il fonctionne sur un principe de montage alterné encore une fois classique (…), ça marche correctement. »

« Le projet n’est pas sans rappeler la comédie italienne des années 70, mais férocité en moins. Si par moment l’aspect politiquement incorrect est réussi (notamment à travers le personnage d’Arthur), à d’autres moments le scénario est moins cruel que de mauvais goût. »

En résidence en Normandie !

Sous l’impulsion de Laetitia Kugler, Lecteurs Anonymes, en partenariat avec SO FILM, a mis en place un laboratoire d’écriture test qui s’est déroulé en Normandie du 5 au 10 février, qui a permis à cinq jeunes scénaristes d’initier des projets de films de genre.

Le laboratoire a alterné les séances de groupes et les séances de travail en individuel. Durant les séances de groupe, l’objectif a été de travailler dès le départ sur le propos (de quoi veut-on parler ?), la création d’un univers cohérent, et la mise en place de personnages ayant une trajectoire intéressante.

Les échanges en groupe, coordonnés par Sofia Alaoui (co-fondatrice de Lecteurs Anonymes) , ont permis de faire avancer les auteurs sur leurs propositions, de tester de nouvelles idées, de questionner les incohérences d’un récit en construction.

Les LA s’ouvrent aux consultants et chargés de développement

Le bureau de Lecteurs Anonymes a décidé début 2018 d’ouvrir officiellement l’association aux consultants / script doctors et chargés de développement. Tous les professionnels travaillant autour du scénario sont désormais représentés au sein de l’association.

A noter que 20% de nos membres sont déjà des consultants, producteurs ou chargés de développement.

RDV avec Nathalie Decoin (France Télévisions) le 12 février !

Notre prochaine réunion se tiendra le lundi 12 février à 19h30.

Nous accueillerons Nathalie Decoin, responsable des coproductions internationales de fictions chez France Télévisions.

Après quelques années ) travailler en agence de publicité puis dans l’évènementiel, Nathalie Decoin a produit et réalisé des films institutionnels. Puis elle a fait de la direction artistique, du doublage et à travaillé dans l’édition. Elle est entrée chez France Télévisions en 2009 et est aujourd’hui responsable des coproductions Internationales de fictions pour les différentes chaines du groupe.

Dans un souci de bon fonctionnement de Lecteurs Anonymes, celles et ceux qui voudraient participer à la rencontre sont invités à adhérer à l’association (en envoyant un email à communication@lecteursanonymes.org ou à payer 5 euros en ligne).