Latest Posts

Rencontre avec les étudiants du master Scénario de Nanterre !

Ce vendredi 6 décembre au matin dans les locaux de la Maison des Auteurs de la SACD, trois représentants de Lecteurs Anonymes (Paul Laccarière, Yasmine Louati et notre co-présidente Anna Marmiesse) ont échangé avec une dizaine d’étudiants du master Scénario et écritures audiovisuelles de l’Université Paris Nanterre.

2 heures pour présenter les métiers de lecteur-rice de scénarios et de consultant-e, et parler du contenu des fiches de lecture, de la méthode de travail, de la rémunération, des différents employeurs, du rapport avec les scénaristes…

Merci à notre partenaire Backstory, association alumni du master Scénario, pour l’invitation !

Rencontre avec Christophe Jankovic le 26 novembre

Nous accueillerons en novembre 2019 Christophe Jankovic, producteur chez Prima Linéa Production.

La rencontre aura lieu le mardi 26 novembre, à 19h30 à la Fémis.

Voir la fiche de Christophe Jankovic sur Unifrance.

L’événement Facebook est accessible ici.

Dans un souci de bon fonctionnement de Lecteurs Anonymes, ceux qui veulent participer à la rencontre sont invités à adhérer à l’association (en envoyant un email à lecteursanonymes.org) ou à payer 5 euros en ligne (https://www.helloasso.com/associations/lecteurs-anonymes/evenements/e).

* bières, chipsters et bonne humeur *

Création de la Fédération des associations des métiers du scénario !

L’association Lecteurs Anonymes est heureuse et fière de se joindre à Séquences7, Backstory, la SAFIRE Grand Est et l’ADEFI pour la création d’une fédération des associations des métiers du scénario, vouée à accueillir dans l’avenir bien d’autres structures !

Voici le texte de la charte signée ce vendredi 8 novembre 2019, dans le cadre du festival Paris Courts Devant, par les présidents et présidentes des associations susnommées :

Aujourd’hui, les organisations représentant les professionnels des métiers du scénario (à but non syndical), réunies ici-même : Séquences7, Lecteurs Anonymes, Backstory L’Association, la SAFIRE Grand Est et l’ADEFI, fortes de plus de 600 membres cumulés et représentées par leurs présidentes et présidents respectifs, annoncent officiellement leur fédération. Le comité de pilotage de cette Fédération des Associations des Métiers du Scénario, sera composé des présidentes et présidents de chacune des structures qui la composent. Ainsi, nous pourrons parler d’une seule voix dans la promotion et la défense des intérêts des divers corps de métiers du scénario.

Nous nous unissons aujourd’hui autour de valeurs communes de transmission, de mentorat et de compagnonnage dans l’enseignement de l’écriture audiovisuelle et cinématographique sous toutes ses formes (genre, formats et supports) et nous militons pour la valorisation de l’ensemble des métiers du scénario, de leur savoir-faire et artisanat au niveau national, ainsi que pour leur reconnaissance. Nous voulons ainsi soutenir et défendre leur formation et leur développement afin de contribuer activement à l’avenir des créations audiovisuelles et cinématographiques françaises et internationales. Ensemble, forts de nos diversités et de nos complémentarités, nous contribuerons à faire évoluer et enrichir les contenus de demain.

Nous souhaitons également agir comme le socle d’une fédération plus globale, aux côtés des organisations professionnelles d’auteurs et de leurs syndicats, afin que nous puissions porter collectivement la voix de tous les scénaristes français auprès des pouvoirs publics et ainsi contribuer à leur conférer un véritable statut et à améliorer leurs conditions de travail. A ce titre, nous encourageons toute organisation professionnelle, association, syndicat ou structure relative aux métiers du scénario se reconnaissant dans ces combats à venir échanger avec nous et, s’ils le souhaitent, à rejoindre cette fédération.

Plus d’information sur le site internet créé pour l’occasion. Longue vie à la fédération !

Enquête : Qui sont les lecteurs de scénarios ?

Lecteurs Anonymes regroupe plus d’une centaine de lecteurs de scénarios professionnels ou ponctuels, qui lisent pour des sociétés, des commissions, des institutions… Des profils méconnus, cachés, comme en témoigne avec humour le nom de l’association.

Pour lever un peu le mystère sur celles et ceux qui lisent les scénarios en France, nous avons réalisé une petite enquête auprès de nos membres. En voici les principaux enseignements. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les lecteurs de scénarios, sans jamais avoir osé le demander… (ou sans jamais avoir su que les lecteurs de scénarios existaient !)

SEXE ET AGE

Les membres de Lecteurs Anonymes sont à 62% des femmes. La vaste majorité (46%) sont des trentenaires, un gros tiers a plus de 40 ans, et seulement 18% des lecteurs ont moins de trente ans.


FONCTION

Si la plupart se définissent comme principalement lecteurs de scénarios, 32% sont également ou exclusivement consultants. 16% d’entre eux sont également chargé de développement ou  directeur littéraire.


ANCIENNETE

L’ancienneté des lecteurs est très variable. 59% lisent depuis moins de 5 ans (et les deux tiers de ceux-là  depuis moins de 3 ans). Mais 20% d’entre eux ont plus d’une décennie d’activité derrière eux.


POUR QUI LISENT-ILS ?

Les principaux employés des lecteurs sont de loin les sociétés de production indépendantes. Viennent ensuite les institutions et les chaînes de télé, suivis des studios et distributeurs. Les festivals et les Soficas ferment la marche.

A noter que 37% des lecteurs sondés lisent aussi pour des scénaristes sans producteurs.

QUELS TYPES DE PROJET LISENT-ILS ?

90% des lecteurs interrogés déclarent lire des longs-métrages. Derrière, les autres formats les plus fréquemment lus sont les séries et fictions télé (39% des lecteurs en lisent) quasiment à égalité avec les courts-métrages (37%).  Notons qu’un quart des lecteurs déclare lire des romans et/ou des documentaires.

En ce qui concerne le nombre de scénarios lus par mois, la majorité en lit moins de cinq par mois, dont un tiers qui n’en lit pas plus de deux.

Au niveau de la langue, 71% des lecteurs lisent parfois des scénarios en anglais.

REMUNERATION

57% des lecteurs déclarent être rémunérés en cachet d’intermittence.
Les factures arrivent en deuxième position : 46% des lecteurs y ont recours

Arrivent ensuite les droits d’auteur et la rémunération au régime général, qui réunissent chacun 28%.

Au niveau des montants de rémunération, les chiffres sont très éparpillés.

Presque un quart des lecteurs est payé entre 100 et 120€ brut par fiche.

20% des lecteurs sont quant à eux payés entre 80 et 100€.

15% des lecteurs sont payés plus de 150€ la fiche, et 13% moins de 50€.

Il va sans dire que nous réprouvons des tarifs trop bas qui ne reflètent pas le travail fourni pour la lecture d’un scénario – une grille tarifaire minimum existe sur notre site pour encourager chacun à des pratiques correctes.


AUTRES ACTIVITES

97% des lecteurs ont une autre activité à côté.

Sans surprise, 62% d’entre eux sont aussi scénaristes, et 26% également réalisateurs.

Les autres métiers sont ensuite très variés : 8% de producteurs, 5% d’acteurs, de journalistes ou d’enseignants, et une poignée d’individualités : monteurs, psychologue, correctrice, chargé d’acquisitions…


Un grand merci à tous les lecteurs qui ont répondu à nos questions !

Lecteurs Anonymes à Paris Courts Devant 2019 !

L’association Lecteurs Anonymes sera présente en force durant le 14e festival Paris Courts Devant, qui se déroulera du 6 au 10 novembre au cinéma Les 7 Batignolles ! Nous sommes fiers de prolonger ainsi un partenariat de longue date avec l’un des plus importants festivals de cinéma parisiens.

Voici les événements auxquels nous sommes associés durant le festival :

  • le vendredi 8 novembre de 14h à 16h : table ronde “Le scénario est-il un métier ? Emergence, savoir-faire et transmission”, en partenariat avec les associations Séquences7, Backstory et La Scénaristerie.
    Les invités de cette table ronde sont : Anna Marmiesse (co-présidente de Lecteurs Anonymes), Alban Ravassard pour Séquences7, Remi Grelow (membre de LA) pour Backstory, Hélène Strag et Olivier Ciechelski (membre de LA) pour La Scénaristerie. La rencontre sera modérée par Laetitia Kugler (ancienne présidente de LA).

  • le vendredi 8 novembre de 16h à 18h : lecture des Scénarios Vivants, soit 5 scénarios de courts-métrages en recherche de financements. Lecteurs Anonymes a participé à la sélection des projets. Clarisse Normand, membre des LA, fera partie des comédiens et comédiennes qui liront les scénarios en public.

  • le vendredi 8 novembre à partir de 19h : l’apéro d’automne de Lecteurs Anonymes ! Une soirée conviviale pour les membres, leurs contacts professionnels et toutes les personnes qui seraient intéressées par les activité de l’association. Pour signaler votre présence, inscrivez-vous sur l’événement Facebook ou écrivez-nous à communication@lecteursanonymes.org.

  • le dimanche 10 novembre de 16h à 18h : un Q&A avec Michel Leclerc et Baya Kasmi autour de l’écriture de leur film La lutte des classes. Laetitia Kugler mènera la discussion. Afin de préparer cet échange, chacun est invité à lire le scénario du film sur notre Scénariothèque.

Au plaisir de vous croiser à l’une ou l’autre de ces occasions !

Le festival Atmosphères 2019, du 8 au 13 octobre

La 9e édition du festival Atmosphères se tiendra du 8 au 13 octobre 2019.

Le festival propose comme chaque année d’envisager le monde de demain à travers du cinéma, des rencontres et débats, des expositions et des ateliers participatifs.

Lecteurs Anonymes est partenaire du concours de synopsis organisé par le festival. Notre co-présidente Anna Marmiesse sera membre du jury qui désignera dimanche 13 octobre un gagnant parmi les 6 projets suivants :

  • “H2O” de Myriam Gharbi et Sheila O’Connor
  • “Irremplaçable” de Gilles Trinques
  • “Tout blanc” de Quentin Lecocq
  • “Aurore” d’Arthur Keller
  • “L’Or rouge” d’Omar Bekhaled
  • “Quand l’écume brûlera” de Madenn Le Bouffant et Thomas Lajon

Les auteurs seront présents le dimanche 13 octobre à 16h au Centre événementiel de Courbevoie pour une séance de pitch en public et devant le jury.

Rencontre avec Mikael Govciyan de TF1 Studio le 9 octobre

Nous accueillerons en octobre 2019 Mikael Govciyan de TF1 Studio (Directeur artistique Développement et Coproductions).

La rencontre aura lieu le mercredi 9 octobre, à 19h30 à la Fémis.

Dans un souci de bon fonctionnement de Lecteurs Anonymes, ceux qui veulent participer à la rencontre sont invités à adhérer à l’association (en envoyant un email à lecteursanonymes.org) ou à payer 5 euros en ligne (https://www.helloasso.com/associations/lecteurs-anonymes/evenements/e).

* bières, chipsters et bonne humeur *

Interview de Romain Cogitore, réalisateur de “L’Autre continent”

Notre série d’entretiens se poursuit avec Romain Cogitore, ancien membre de l’association désormais cinéaste. Son film L’Autre continent est sorti le 5 juin dans les salles françaises (scénario accessible sur notre Scénariothèque !).

L’Autre continent est ton deuxième long-métrage de fiction, un film d’amour et de maladie entre la France et Taïwan. Comment l’idée de ce scénario t’est-elle venue ?

En montant dans un train, j’ai rencontré une femme magnifique – dont je suis immédiatement tombé amoureux. Je me suis contenté de la contempler discrètement pendant les deux heures qu’a duré le voyage. On a finalement réussi à échanger quelques mots, puis nos numéros de téléphone. Et quelques semaines plus tard, au creux de la nuit, elle m’a dit “avant que l’on aille plus loin, il faut que je te raconte quelque chose…” Et elle m’a raconté cette histoire, qui m’a bouleversé, tout en m’évoquant des choses très contradictoires sur l’amour. Et l’Asie, notamment, était présente dès l’origine du projet, dans cette histoire vraie.

Comment se sont déroulés l’écriture du scénario et le développement avec tes producteurs chez Cinema Defacto ?

Après la sortie de Nos Résistances en 2011 (et après l’écriture d’un deuxième scénario signé et entièrement développé qui n’a pu partir en production à cause d’un projet similaire déjà lancé) j’ai débuté l’écriture seul de L’Autre Continent en 2012, avec des synopsis puis des traitements, à chaque fois un peu plus longs – notamment à cause des formats demandés par les différentes aides. C’était une progressivité “forcée” qui s’est révélée particulièrement bénéfique pour avancer. J’ai ainsi déposé et obtenu l’Aide à la Conception du CNC (3 pages) puis la Bourse SACD-Beaumarchais (6 pages) puis la résidence du Moulin d’Andé. Pour le rendu de l’aide à la conception, il fallait un traitement développé, le mien faisait une trentaine de pages, ça a été la vraie première mouture du film.

Ensuite, j’ai attendu d’avoir une v2 de continuité dialoguée pour le faire lire à mes producteurs. La suite du développement a été assez classique : nous avons rencontré un distributeur dès 2013, qui nous a fait part de ses retours, amenant de nouvelles versions, etc. Nous avons été soutenus par le Prix Junior du Meilleur Scénario (ex-Sopadin) la même année. Puis l’arrivée de House On Fire, le coproducteur franco-taïwanais, a impulsé de nouvelles versions, liées notamment aux nécessités taïwanaises.

As-tu été confronté à des avis de lecteurs et/ou de consultants pendant le développement ? Qu’en as-tu pensé ?

Je fais de plus en plus lire mes scénarios, à chaque nouvelle version j’essaie de trouver un “lecteur vierge”. La version de tournage se situe généralement autour de la v15 (ce sont des vraies versions à chaque fois, pour les ajustements plus ponctuels, je ne change pas le numéro de version).

La lecture d’un tiers étranger au projet m’est essentielle, parce qu’elle permet de voir ce qui résonne chez l’Autre, de mieux comprendre son propre projet.

La consultation par contre a un rôle beaucoup plus prescriptif, elle peut être passionnante et très enrichissante – pour autant, c’est important pour moi que ces prescriptions viennent d’auteurs qui en sont déjà passés par l’écriture de long-métrage – tourné, joué, monté et projeté sur grand-écran. Parce que le rapport à l’écriture change radicalement une fois qu’on est passé par cette épreuve du réel. Ce qui explique que j’ai beaucoup plus de mal à suivre les prescriptions de processus créatifs “d’experts”… qui n’ont jamais signé un seul long-métrage. Écrire et réaliser un film reste quand même un périple, où la théorie a ses limites, et où d’autres forces et énergies entrent en jeu – tant au cours de l’écriture, que du tournage – et bien sûr du montage (domaine souvent ignoré à l’étape de l’écriture, alors que beaucoup d’alternatives se préparent dès l’écriture).

Quelles ont été les difficultés rencontrées en termes de production ?

Le financement a été l’étape la plus compliquée. Parce que la partie d’hôpital effrayait, parce que le film n’est ni grand-public, ni cinéma d’auteur pointu. Parce que certains financiers importants étaient intéressés mais voulaient des acteurs très identifiés pour pouvoir s’engager. Cela a donc pris quatre ans pour boucler un financement très modeste, et nous avons pu tourner la cinquième année.

Est-ce que tu dirais que ton expérience de lecteur de scénario t’est utile aujourd’hui en tant que cinéaste ?

Je lis toujours beaucoup : pour des consultations, des collaborations, et pour le jury SACD Beaumarchais auquel je participe régulièrement. C’est une pratique essentielle, qui permet d’être au contact d’univers singuliers, différents, qui s’expriment à chaque fois différemment sur le papier. Et, forcément, cela questionne ma propre pratique. C’est toujours agréable d’être le témoin d’une fulgurance qui advient dès l’étape d’écriture, et c’est aussi utile de repérer certains automatismes, clichés, tendances – que l’on relève moins clairement dans les salles, puisque seule une infime partie de ces scénarios sera tournée.

Quels sont tes prochains projets de scénarios ?

Je suis en train de terminer l’écriture d’un scénario qui s’appelle Une Zone à Défendre, sur lequel ont collaboré mon frère Clément, Thomas Bidegain et Catherine Paillé. Le film raconte la rencontre entre un flic infiltré sur une ZAD et une activiste, avec laquelle il se retrouve à avoir un enfant. C’est le récit de l’impact de cette rencontre, qui bouleversera leur rapport au monde, tant de manière émotionnelle qu’environnementale. On sera quelque part entre le thriller, le romanesque et le film politique.

Les Coups de coeur 2019 de Lecteurs Anonymes !

Lors de notre soirée de fin d’année mercredi 19 juin, nous avons révélé les projets lauréats de nos 3e Coups de coeur. Il s’agit de projets (continuités dialoguées ou traitements) sans producteur, dont nous estimons qu’ils méritent de trouver preneur !

4 d’entre eux ont été sélectionnés par les membres de Lecteurs Anonymes, et 1 par notre partenaire Séquences7, l’association des scénaristes émergents ! Les cinq projets ont été présentés en présence de leurs auteurs devant de nombreux professionnels. Découvrez-les ci-dessous et n’hésitez pas à contacter leurs auteurs si vous êtes intéressés !

 

AILLEURS SI J’Y SUIS de Sandrine Rinaldi
co-écrit avec Christine Dory

Claudine ne sait pas dire oui, Chloé ne sait pas dire non. Claudine est une orpheline sans foi ni loi qui tire le diable par la queue, entre petits boulots et petites arnaques, Chloé une fille de bonne famille qui rêve de grand amour avec un homme marié qui tarde à divorcer. Le jour de leur rencontre à l’improviste l’une et l’autre se rendent à l’évidence que vraiment tout les oppose. Sauf une chose : Claudine et Chloé sont sosies.
Cette ressemblance stupéfiante est l’occasion de faire le point et de changer sa vie, en inversant les rôles. Au jeu renversé du qui dit oui, qui dit non, la double imposture des sosies ne se déroule pas tout à fait comme elles l’avaient prévu…

Écrire à l’auteure

________________

LE SANG DES BÊTES de Quentin Lecocq

Activiste infiltrée dans l’abattoir de son oncle, Sarah doit récupérer des caméras qu’elle a cachées avant qu’on ne les découvre. Une mission en urgence au cours de laquelle son sens de l’engagement va être mis à rude épreuve.

Écrire à l’auteur

_______________

CHAIR FRAÎCHE de Paul Laccarière

Jeune loup solitaire, Milo, 17 ans, survit comme il peut dans les rues d’une métropole tentaculaire. Une nuit, le sans-abri est attaqué et pris en chasse par un mystérieux agresseur qui s’en prend aux marginaux de la ville. Traqué sans relâche, Milo n’aura d’autre choix que de s’allier avec une bande de clochards afin de s’en sortir…

Écrire à l’auteur

_______________

LE DERNIER BOURREAU de Nicolas Birkenstock
co-écrit avec Carl Lionnet

Robert est bourreau de la République Française. Son beau-père Émile l’était avant lui, et leur famille honore cette lignée depuis plus de trois siècles. Mais lorsque l’on destine son fils Jérôme à sa propre succession, Robert décide qu’il ne sera jamais bourreau. Une lutte s’engage entre fils et père, l’un fier de respecter la tradition, l’autre désireux d’envisager pour son fils un avenir meilleur.

Écrire à l’auteur

________________

COUP DE CŒUR SÉQUENCES7

HORS SAISON de Pascal Marc
co-écrit avec Erwan Stephan

Lucas et Gabriel, deux frères pas encore majeurs, quittent Paris avec leur mère, Carole. Ils s’installent à Hossegor, en plein hiver, avec le vague espoir de prendre un nouveau départ. Ils vont rencontrer Emma, 16 ans, avec qui ils vont faire les quatre cent coups. Mais, le lien amoureux qui se tisse entre Emma et Gabriel va créer de sévères tensions au sein du trio ; sans compter le retour de leur père, qu’ils attendaient sans réellement l’attendre…

Écrire à l’auteur

Rencontre avec Rémi Bezançon et Vanessa Portal le 28 mai

Nous accueillerons en mai le réalisateur Rémi Bezançon et sa co-scénariste Vanessa Portal.

Rémi Bezançon est né à Paris en 1971. Après des études à l’ESRA et à l’École du Louvre, il tourne plusieurs courts-métrages puis son premier long-métrage en 2005, Ma Vie en l’air, avec Vincent Elbaz, Marion Cotillard et Gilles Lellouche. Mais c’est avec Le Premier jour du reste de ta vie, avec Zabou Breitman et Jacques Gamblin, qu’il est véritablement révélé au grand public en 2008. En 2011, le cinéaste adapte le roman d’Eliette Abécassis Un Heureux événement, avec Louise Bourgoin, et opère ensuite en 2012 un tournant vers l’animation avec Zarafa, un conte pour enfants coréalisé avec Jean-Christophe Lie, un ancien de chez Disney. En 2015, Rémi Bezançon revient à la prise de vue réelle avec Nos Futurs, bromance douce-amère portée par Pierre Rochefort et Pio Marmaï, son acteur fétiche qu’il dirige pour la troisième fois. Son dernier long-métrage, Le Mystère Henri Pick, adapté du roman de David Foenkinos, met en scène Fabrice Luchini et Camille Cottin. Le film est en salles depuis le 6 mars 2019.
Sa filmographie sur IMDb : https://www.imdb.com/name/nm1462495

Vanessa Portalest née à Cannes en 1973. Après des études de Droit, de Sciences politiques et de Lettres modernes, elle travaille pendant plusieurs années dans de grandes maisons d’édition parisiennes (Robert Laffont, Flammarion et Albin Michel). Mais sa rencontre avec Rémi Bezançon est décisive, avec lui elle écrit la plupart des scenarios de ses films. Après une première collaboration au Premier jour du reste de ta vie, fresque familiale qui fera le succès du réalisateur, elle adapte ensuite le roman d’Eliette Abécassis Un Heureux événement, portrait intimiste d’une jeune mère primipare. Suivent le film d’animation Zarafa, pour lequel elle collabore simplement car le scenario était déjà écrit. Et Nos Futurs, une bromance au ton tragi-comique qu’elle affectionne particulièrement. Son dernier film, Le Mystère Henri Pick, adapté du roman de David Foenkinos, est une enquête sur une imposture littéraire.
Sa filmographie sur IMDb : https://www.imdb.com/name/nm4554522

Vanessa Portal et Rémi Bezançon sont déjà en écriture du prochain film du cinéaste…

Vous pourrez trouver les scénarios du Premier jour du reste de ta vie, d’Un heureux événement et du Mystère Henri Pick sur la scénariothèque de l’association.

La rencontre aura lieu le mardi 28 mai, à 19h30 à la Fémis.

Dans un souci de bon fonctionnement de Lecteurs Anonymes, ceux qui veulent participer à la rencontre sont invités à adhérer à l’association (en envoyant un email à lecteursanonymes.org) ou à payer 5 euros en ligne (https://www.helloasso.com/associations/lecteurs-anonymes/evenements/e).

* bières, chipsters et bonne humeur *