Latest Posts

Reprise des rencontres Lecteurs Anonymes !

Ce mardi 29 septembre, l’association Lecteurs Anonymes a tenu sa première rencontre mensuelle depuis des mois et des mois. C’est comme d’habitude à La Fémis que nous nous sommes retrouvés, avec nos masques et dans le respect des gestes barrières.

Pour l’occasion, nous avons reçu Robin Boespflug-Vonier, président de Pyramide Productions. A l’origine, nous devions le recevoir le 18 mars dernier. Il était donc logique de l’avoir avec nous pour la reprise.

Pendant deux heures, nous avons parlé production de cinéma et de séries en France, développement de scénarios, rapports entre producteurs et auteurs…

Merci à lui et à très bientôt pour d’autres événements organisés par l’association !

Interview de Vero Cratzborn, réalisatrice de “La Forêt de mon père”

Membre de Lecteurs Anonymes, Vero Cratzborn vient de réaliser son premier long-métrage, La Forêt de mon père, avec Ludivine Sagnier et Alban Lenoir, en salles mercredi 8 juillet.

Peux-tu nous parler de ton parcours ?

J’ai fait des études en administration des affaires à Liège, puis en sciences de la communication où j’ai découvert l’histoire du cinéma. J’ai vécu au Québec, où j’ai travaillé pour CTVM Info, qui est l’équivalent du Film Français. Je suis venue à Paris où j’ai travaillé auprès de Claude-Éric Poiroux à Europa Cinémas et au festival Premiers plans, puis j’ai été l’assistante de Bruno Pésery chez Arena Films, un producteur très proche du scénario. Je tapais très vite et j’ai eu l’occasion d’assister des scénaristes, comme Jacques Fieschi et Olivier Assayas sur Les Destinées sentimentales, puis Jaoui et Bacri sur On connaît la chanson. J’ai été assistante réalisatrice de Leos Carax sur plusieurs projets qu’il développait à l’époque. En parallèle, j’ai fait mon premier court-métrage en super 8, mais je ne savais pas encore écrire un scénario. C’est à cette époque que j’ai commencé à lire des scénarios et j’ai senti que je devais me mettre en mouvement et réaliser. J’ai fait quelques documentaires, puis je me suis présentée à l’atelier scénario de la Fémis.

La Forêt de mon père aborde la folie du point de vue des familles. Quelle a été l’origine du scénario ?

Le développement a pris 6 ans. Il y a eu le concours fondateur de l’atelier scénario de la Fémis. J’avais envoyé deux synopsis : Happy Hours, la suite de mon court métrage Les Biches, qui se passait à la campagne dans une ferme mécanisée et Les Châtelains, sur une jeune fille qui entre dans les maisons avec sa mère. J’ai commencé à travailler sur Happy Hours, avec l’idée d’une narration déconstruite dans l’atelier d’Eve Deboise où Thomas Bidegain était intervenant. Mais je me suis rendue compte que ça allait être compliqué d’apprendre la dramaturgie classique tout en essayant d’aboutir à un scénario terminé, j’ai donc développé Les Châtelains. La question du père, de l’amour filial, est venue à ce moment-là : avec le père que j’ai eu, j’ai pu insuffler des choses… Je suis sortie de l’atelier en avril 2012 avec un scénario dialogué de 35 pages et un traitement, que j’ai déposés à l’aide à la réécriture du CNC et à Beaumarchais et j’ai obtenu les deux. Ces aides m’ont permis de continuer l’écriture.

Comment s’est déroulée la collaboration avec les co-auteurs, Ève Deboise et François Verjans ? As-tu sollicité des avis de lecteurs ou de consultants ?

J’ai écrit seule à l’atelier scénario, puis l’aide à la réécriture m’a permis de solliciter des collaborations. Ève Deboise m’avait accompagnée dès l’atelier scénario, ensuite François Verjans a beaucoup participé à l’écriture. J’ai rencontré plusieurs consultants, dont Philippe Di Folco, qui est co-scénariste d’Amalric et auteur de romans. Le temps de financement a été très long, j’ai changé de producteur et lors du deuxième passage à la commission d’avance sur recettes, j’ai rencontré François. J’avais lu ses scénarios en commissions, je les aimais beaucoup et j’ai eu envie de travailler avec lui.

J’ai sollicité des amis lecteurs, en faisant attention à garder la fraîcheur du regard en ne leur faisant pas lire trop de versions. Et il y a eu l’aide précieuse d’Isabelle Fauvel et de Jacques Akchoti.

Quelles ont été les difficultés rencontrées en termes de production ?

Le financement a été le plus long et le plus difficile. Il faut trouver le bon partenaire. Le sujet faisait un peu peur, les gens le trouvaient trop difficile… On a eu un petit budget, 1,5 M€ et 28 jours de tournage. J’ai eu la chance d’avoir le soutien d’Alban et de Ludivine, qui ont vraiment cru au projet. On a finalement obtenu l’avance sur recettes belge et un financement sur 3 pays.

Mon principal regret est de ne pas avoir eu plus de temps au tournage, surtout pour tourner avec des enfants.

Comment es-tu devenue lectrice de scénarios ? Ton expérience de lectrice a-t-elle influencé l’écriture ?

J’ai commencé à lire des scénarios chez Arena, où beaucoup de scénarios arrivaient. Bruno Pesery étant lui-même lecteur, je l’ai assisté dans certaines séances avec les auteurs. J’avais aussi une fonction de consultante au montage sur des long-métrages. Ensuite, j’ai surtout lu pour des commissions, à la fédération Wallonie-Bruxelles et à Pictanovo.

Le fait de lire des scénarios, surtout dans des commissions aussi diverses, m’a permis d’avoir une sorte de kaléidoscope de l’écriture, par exemple, Bruno Dumont, Patricia Mazuy ou Lucas Belvaux ont une forme d’écriture puissante et non traditionnelle. Cela m’a libérée dans l’écriture. Je me propose souvent pour lire, encore aujourd’hui. J’aime beaucoup sentir la personne, son univers. J’ai hâte de voir le film de Nora Martirosyan, Si le vent tombe, qui est à Cannes 2020 et à l’Acid. Je pense qu’on a une responsabilité très importante en tant que lecteur, c’est un gros travail, qui apporte beaucoup en tant que scénariste. Cela m’a formée.

As-tu d’autres projets de films ?

J’ai un projet de série sur le retour d’une guerrière, dans le style de Top of the Lake. Je vais pouvoir revenir à mes envies de déconstruction narrative… Et j’aime beaucoup le processus d’écriture collective.

Le site du film : https://laforetdemonpere.be/

La bande annonce : https://www.youtube.com/watch?v=sGRU9Hhw-u8

Concours de synopsis du festival Atmosphères !

Pour la deuxième année consécutive, Lecteurs Anonymes est partenaire du concours de synopsis du Festival Atmosphères !

Le concours, ouvert à tous, est consacré aux projets films de long métrage de fiction dédié aux thèmes de développement durable : “Investir nos imaginaires de façon positive, afin de permettre aux récits écologiques de devenir réels…et de contribuer à la transformation de nos modes de vie.”

Les inscriptions sont possibles jusqu’au vendredi 31 juillet 2020 à minuit.

Pour plus d’informations, la page Facebook du concours et son règlement.

Sophie Muller, co-présidente de Lecteurs Anonymes, sera membre du jury du concours lors de la 10ème édition du festival qui se tiendra en octobre 2020. L’an dernier, c’est son acolyte Anna Marmiesse qui l’avait été.

Les autres partenaires de ce concours sont : l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’énergie), La Guilde Française des Scénaristes, Film France, Le Groupe Ouest, ChangeNOW Summit et lPôle Media Grand Paris.

[ANNULÉ] Rencontre avec Robin Boespflug-Vonier (Pyramide Productions) le 18 mars

(Suite aux annonces faites par le gouvernement autour du coronavirus, nous devons annuler la rencontre prévue pour le mois de mars. Nous nous en excusons et espérons pouvoir organiser de nouvelles rencontres bientôt. Vous en serez informés sur ce site.)

Bonjour à tous et à toutes,

Nous recevrons Robin Boespflug-Vonier de Pyramide Productions le mercredi 18 mars à 19h30 à la Fémis.

Après des études de philosophie à Paris 1 puis une école de journalisme (IPJ), Robin Boespflug-Vonier obtient une licence de cinéma en section réalisation à l’ESRA.
Après avoir écrit et réalisé plusieurs courts métrages aux Etats-Unis (primés dans de nombreux festivals aux Etats-Unis), il revient en France et réalise des making-of pour de multiples longs-métrages, dont DIPLOMATIE de Volker Schlöndorff, TROIS MONDES de Catherine Corsini et LE BEAU MONDE de Julie Lopes Curval. Il écrit et réalise notamment un documentaire sur la création du film de Fatih Akin, THE CUT.
Il rejoint Pyramide Productions en tant que responsable du développement en 2015 où il collabore aux côtés de Francis Boespflug et Stéphane Parthenay au développement de nombreux projets dont BELGICA de Felix Van Groeningen, RETOUR À MONTAUK de Volker Schlöndorff, DJAM de Tony Gatlif et plus récemment LE POULAIN, premier film de Mathieu Sapin.
En 2018, au décès de Francis Boespflug il reprend la présidence de Pyramide Productions et continue les activités qu’il avait développées. Au sein de Pyramide Productions, Robin Boespflug-Vonier favorise l’émergence de nouveaux talents en accompagnant leur premier projet comme par exemple LE VISITEUR DU FUTUR du jeune auteur-réalisateur François Descraques.



La filmo de Pyramide : https://www.unifrance.org/annuaires/societe/315069/pyramide-productions

Dans un souci de bon fonctionnement de Lecteurs Anonymes, celles et ceux qui veulent participer à la rencontre sont invités à adhérer à l’association ou à payer 5 euros en ligne (https://www.helloasso.com/associations/lecteurs-anonymes/evenements/e).

* bières, chipsters et bonne humeur *

Au plaisir de vous y voir !
L’équipe Lecteurs Anonymes

Publication du premier “livre blanc” de la Fédération !

La Fédération des associations des métiers du scénario, dont Lecteurs Anonymes est l’une des associations fondatrice, vient de publier son premier livre blanc, intitulé “Vers une harmonisation des dossiers de candidature aux aides à l’écriture, con cours de scénario et résidences”.

Ce document a été présenté lors de la permanence de la Fédération qui s’est tenue samedi 18 janvier dans le cadre du festival Premiers Plans d’Angers.

Liam Engle, Loïc Nicoloff et Anna Marmiesse de Lecteurs Anonymes ont participé à la rédaction de ce livre blanc, qui s’appuie sur l’étude de 62 dispositifs d’aide à l’écriture et émet des recommandations pour harmoniser les dossiers demandés aux scénaristes.

Afin d’en savoir plus et de le télécharger, rendez-vous sur le site de la Fédération !

Rencontre avec Alexandre Gavras le 21 janvier

Bonne année à tous et toutes !

Pour notre premier rendez-vous mensuel de l’année 2020, nous recevrons le mardi 21 janvier Alexandre Gavras, producteur chez KG Productions, qui a notamment à son palmarès le multi-primé Jusqu’à la garde de Xavier Legrand (scénario accessible sur notre Scénariothèque).

Alexandre étudie le cinéma à New-York University. Il sort premier de sa promotion avec son film de fin d’étude LA PLANTE. De retour en France il travaille à tous les postes du plateau et réalise le court-métrage TUEUR DE PETITS POISSONS qui est nommé au César, sélectionné dans plus d’une centaine de festivals et récolte plus de 50 prix. Il réalise alors plusieurs spots publicitaires, crée des vidéos pour des spectacles qui se jouent à Chaillot, au Théâtre National de Strasbourg, à la Fondation Cartier, au Performing Art Center de New-York… En 2012, il produit son premier court-métrage : AVANT QUE DE TOUT PERDRE de Xavier Legrand avec Léa Drucker, Denis Ménochet, nommé pour l’Oscar du meilleur court-métrage et obtient le César du Meilleur Court-Métrage. Lui aussi collectionne plus d’une centaine de sélections en festival et plus de 70 prix
Il a depuis produit d’autres court-métrages dont PAR ACQUIS DE CONSCIENCE de Maxime Chattam pour Canal + et une série animée BLAISE de 30 x 3 minutes pour l’Access Prime Time d’ARTE. En 2017 il produit JUSQU’A LA GARDE de Xavier Legrand qui obtient le Lion d’Argent de la mise en scène et le Lion du Futur à la Mostra de Venise 2017. Le film obtient 5 César en 2019 dont ceux de Meilleur Film, Meilleur Actrice et Meilleur Scénario.

Dans un souci de bon fonctionnement de Lecteurs Anonymes, ceux qui veulent participer à la rencontre sont invités à adhérer à l’association ou à payer 5 euros en ligne (https://www.helloasso.com/associations/lecteurs-anonymes/evenements/e).

* bières, chipsters et bonne humeur *

Au plaisir de vous y voir !
L’équipe Lecteurs Anonymes

Notre Q&A avec Michel Leclerc et Baya Kasmi à Paris Courts Devant !

À l’occasion du festival Paris Courts Devant 2019, un nouveau Q&A de Lecteurs Anonymes s’est déroulé dimanche 10 novembre au cinéma Les 7 Batignolles.

Une conversation longue et enrichissante avec Michel Leclerc et Baya Kasmi autour de l’écriture de leur long-métrage La Lutte des classes, animée par notre ancienne présidente Laetitia Kugler.

Pour rappel, le scénario de La Lutte des classes est disponible sur notre Scénariothèque.

Retrouvez ici la captation de ce Q&A passionnant et dynamique.

Rencontre avec les étudiants du master Scénario de Nanterre !

Ce vendredi 6 décembre au matin dans les locaux de la Maison des Auteurs de la SACD, trois représentants de Lecteurs Anonymes (Paul Laccarière, Yasmine Louati et notre co-présidente Anna Marmiesse) ont échangé avec une dizaine d’étudiants du master Scénario et écritures audiovisuelles de l’Université Paris Nanterre.

2 heures pour présenter les métiers de lecteur-rice de scénarios et de consultant-e, et parler du contenu des fiches de lecture, de la méthode de travail, de la rémunération, des différents employeurs, du rapport avec les scénaristes…

Merci à notre partenaire Backstory, association alumni du master Scénario, pour l’invitation !

Rencontre avec Christophe Jankovic le 26 novembre

Nous accueillerons en novembre 2019 Christophe Jankovic, producteur chez Prima Linéa Production.

La rencontre aura lieu le mardi 26 novembre, à 19h30 à la Fémis.

Voir la fiche de Christophe Jankovic sur Unifrance.

L’événement Facebook est accessible ici.

Dans un souci de bon fonctionnement de Lecteurs Anonymes, ceux qui veulent participer à la rencontre sont invités à adhérer à l’association (en envoyant un email à lecteursanonymes.org) ou à payer 5 euros en ligne (https://www.helloasso.com/associations/lecteurs-anonymes/evenements/e).

* bières, chipsters et bonne humeur *

Création de la Fédération des associations des métiers du scénario !

L’association Lecteurs Anonymes est heureuse et fière de se joindre à Séquences7, Backstory, la SAFIRE Grand Est et l’ADEFI pour la création d’une fédération des associations des métiers du scénario, vouée à accueillir dans l’avenir bien d’autres structures !

Voici le texte de la charte signée ce vendredi 8 novembre 2019, dans le cadre du festival Paris Courts Devant, par les présidents et présidentes des associations susnommées :

Aujourd’hui, les organisations représentant les professionnels des métiers du scénario (à but non syndical), réunies ici-même : Séquences7, Lecteurs Anonymes, Backstory L’Association, la SAFIRE Grand Est et l’ADEFI, fortes de plus de 600 membres cumulés et représentées par leurs présidentes et présidents respectifs, annoncent officiellement leur fédération. Le comité de pilotage de cette Fédération des Associations des Métiers du Scénario, sera composé des présidentes et présidents de chacune des structures qui la composent. Ainsi, nous pourrons parler d’une seule voix dans la promotion et la défense des intérêts des divers corps de métiers du scénario.

Nous nous unissons aujourd’hui autour de valeurs communes de transmission, de mentorat et de compagnonnage dans l’enseignement de l’écriture audiovisuelle et cinématographique sous toutes ses formes (genre, formats et supports) et nous militons pour la valorisation de l’ensemble des métiers du scénario, de leur savoir-faire et artisanat au niveau national, ainsi que pour leur reconnaissance. Nous voulons ainsi soutenir et défendre leur formation et leur développement afin de contribuer activement à l’avenir des créations audiovisuelles et cinématographiques françaises et internationales. Ensemble, forts de nos diversités et de nos complémentarités, nous contribuerons à faire évoluer et enrichir les contenus de demain.

Nous souhaitons également agir comme le socle d’une fédération plus globale, aux côtés des organisations professionnelles d’auteurs et de leurs syndicats, afin que nous puissions porter collectivement la voix de tous les scénaristes français auprès des pouvoirs publics et ainsi contribuer à leur conférer un véritable statut et à améliorer leurs conditions de travail. A ce titre, nous encourageons toute organisation professionnelle, association, syndicat ou structure relative aux métiers du scénario se reconnaissant dans ces combats à venir échanger avec nous et, s’ils le souhaitent, à rejoindre cette fédération.

Plus d’information sur le site internet créé pour l’occasion. Longue vie à la fédération !