Initiatives
Leave a comment

[ETUDE] Personnages féminins, personnages masculins : à quoi ressemblent-ils dans les scénarios français récents ?

En tant que lecteurs de scénarios, nous retrouvons assez naturellement des habitudes, des stéréotypes et des clichés au fil de nos lectures. Les plus répandus de ces clichés concernent sans doute la caractérisation des personnages féminins et des personnages masculins.
Pour réfléchir à ces questions, nous avons récolté 200 descriptions de personnages (100 personnages féminins, 100 masculins) dans des scénarios français récents, de différents genres et formats. Il s’agit généralement des premiers mots lors de l’apparition du personnage.
La sélection des scénarios s’est faite sans souci particulier de représentativité : des membres des Lecteurs Anonymes nous ont adressé les phrases lues au gré de leurs lectures. Aussi les statistiques ci-dessous n’auront pas de valeur généralisante, mais donnent cependant d’après nous une image intéressante de la question.

Persos01Persos02

Âge
L’âge est mentionné pour 65% des personnages masculins et pour 56% des personnages féminins. La moyenne d’âge des personnages masculins est de 40,8 ans, et celle des personnages féminins de 34,4.
Pour ce calcul, on a pris en compte toutes les fois où l’âge du personnage est donné, soit précisément (« il a 27 ans ») soit vaguement (« une quadragénaire »). Les mentions encore plus vagues comme « jeune » ou « d’âge mûr » ne sont pas prises en compte (trop compliqué !).

Physique
Parmi les traits physiques les plus cités, les cheveux sont majoritaires, et sont plus souvent mentionnés chez les femmes : 25% des personnages féminins ont droit à une description de leurs cheveux (couleur, taille, coupe), contre 13% pour les personnages masculins.
Les yeux (couleur, signe particulier) sont mentionnés pour 7% des hommes et 11% des femmes.
Du côté des personnages féminins, une autre partie du corps est citée : les jambes (2 fois).
En ce qui concerne les hommes, 6% portent la barbe – mention qui s’accompagne souvent de termes qui caractérisent le personnage (hirsute, de plusieurs jours, poivre et sel, mal coupée…). Un certain nombre de personnages masculins sont décrits comme usés ou marqués par la vie : par exemple, le terme « buriné » revient 5 fois, contre 0 fois (évidemment) chez les personnages féminins.

La corpulence / tenue du corps est mentionné pour 13% des personnages féminins et 11% des personnages masculins, soit des scores assez proches. Pour les femmes, « pulpeuse » et « musclée » reviennent deux fois chacun, tout comme « frèle ». Autre termes qui apparaissent : maigre, taille mannequin, mince, volumineuse, bien en chair, « fellinienne » (!) et obèse. Rarement mentionnée, on imagine que la minceur est la corpulence par défaut. Pour les hommes, « sportif » revient 3 fois, « massif » 2 fois, et on trouve également squelettique, affûté, longiligne, élancé, voûté et fort.
La taille est mentionnée 5 fois pour les personnages féminins (3 grandes, 2 petites) et 2 fois pour les personnages masculins (un grand et un de taille normale).

Le type de vêtements portés est mentionné 16 fois sur 100 pour les hommes et 19 fois pour les femmes.

Quelques exemples… (côté filles)

Persos04

Persos05

Persos03

Beauté et laideur
Nous avons également comptabilisé les termes qui renvoient à un jugement de valeur sur le physique des personnages, qu’il soit positif ou négatif (« une jolie femme », « un bel homme », « des traits banals », « une certaine laideur »…).
Les personnages masculins sont 19% a recevoir ce type de jugements, tandis que les personnages féminins sont 57%. C’est ici qu’on repère la plus grande disparité.

Les adjectifs et termes qui reviennent le plus souvent sont
– pour les hommes : beau/beau gosse/bel homme/beau garçon 12%
autres termes qui reviennent plusieurs fois : élégant 3%, charme/charmant 2%, séduisant 2%
– pour les femmes : belle/beauté 16% et jolie 15%
autres termes que l’on retrouve plusieurs fois : élégante/élégance 7%, sexy 4%, charme/charmante 4%, mignonne 3%, magnifique 3%, ravissante 3%

On notera un seul jugement non-positif, avec un homme décrit comme « très quelconque ». La laideur ou du moins la banalité de certains personnages sera plus souvent exprimée plus indirectement via les vêtements par exemple (un personnage féminin avec un « gros chignon », « serré dans son col Claudine », « portant une longue jupe grise » etc…).

Quelques exemples… (côté garçons)

L’éphèbe ingénu Persos06Le trentenaire loser perdu dans son verre d’eau

Persos07Le quadra/quinqua en pleine crise identitaire

Persos08Autres caractéristiques
Nous nous sommes également penchés sur les autres caractéristiques utilisées par les auteurs pour décrire leurs personnages, au-delà du physique (morale, comportement, style de vie…).
On a relevé pour les personnages féminins 20 mentions de ce genre.
« Fragile » revient 3 fois, « coquette » 2 fois, soit des caractéristiques traditionnellement associées aux femmes. A coté d’une « délurée », d’une « fêtarde » et d’une « gaffeuse », on trouve une « craintive », une « stressée » et une à l’air « soucieux » notamment.
12 mentions sont présentes chez les personnages masculins, qui expriment le plus souvent l’intelligence (« vif », « malin ») ou la volonté, l’énergie (« ivre de liberté », « il en veut »). Mais certains ont des caractères plus difficiles (« ours mal léché », « tourmenté », « las »)…

En conclusion, même si la petitesse de l’échantillon ne permet pas de tirer des conclusions générales, on repère quelques éléments qui reviennent régulièrement dans les scénarios français que nous avons lus : ils se laissent parfois aller à suivre les lieux communs dans la présentation des personnages féminins et masculins, et notamment à mettre beaucoup plus en avant le physique des femmes que celui des hommes.

Persos09

Dessins de Scriptodactyle

Leave a Reply